Techniques

Deux techniques sont habituellement pratiquées :

  • L’implantation cornéenne intra-stromale : par incision en feuillet de livre au laser femtoseconde est devenu la technique classique. Cette technique a l’avantage de sa précision laser et un traumatisme cornéen léger.
  • Le tatouage externe au dermographe à aiguilles est pratiqué, selon la technique ancienne de correction des leucomes. Cette technique à pour elle sa simplicité et l’avantage de pouvoir implanter des points de couleurs différentes. Mais, elle présente deux inconvénients :
  • L’implantation interstitielle est irréversible,
  • Une altération de l’épithélium cornéen entraînant un peu plus de suites postopératoires (douleur et temps de cicatrisation par reconstitution épithéliale).
  • L’association des deux techniques donnera l’aspect le plus naturel, polychromatique, comme l’est un iris naturel : points noisette ou vert dans un iris marron ou points bleus vifs dans un iris bleu acier, par exemple).

Limites de la technique

  • Un anneau d’iris naturel (très peu visible) sera présent en dedans de la partie recolorée, permettant une vision en ambiance sombre, par dilatation de la pupille, sans aucune gêne visuelle.
  • L’intervention ne sera pas possible si la cornée est trop mince (comme en kératopigmentation réparatrice).
  • l’intervention est déconseillée chez les patients indécis ou peu motivés, car la totale réversibilité ne peut pas être absolument garantie.
Actualités connexes >>