Biotic y était ! 

Le centre de santé Sabouraud, spécialisé dans la peau et les cheveux, situé dans l’enceinte de l’Hôpital Saint-Louis à Paris organise chaque année la journée de Sabouraud qui réunit tous les dermatologues francophones intéressés par la pathologie du cheveu et du cuir chevelu.

Ce congrès volontairement très clinique permet de présenter et d’analyser les progrès récents et de faire des mises au point directement utilisables sur les principales pathologies rencontrées en consultation du cuir chevelu.

Les différentes thématiques abordées lors cette journée étaient les suivantes :

  • Psoriasis du cuir cheveluJournees_sabouraud_1
  • Nouveautés sur la folliculite décalvante
  • Dermopigmentation du cuir chevelu et des sourcils
  • Cas cliniques anatomopathologiques
  • Cas cliniques de trichologie pédiatrique
  • Acétate de cyprotérone : indications, surveillance et actualités
  • Actualités clinique en cuir chevelu (clinique et traitements)
  • Alopécies: une terminologie à revisiter
  • Finastéride et alopécie androgénique féminine
  • Barbe: alopécie… et rasage
  • Les microgreffes de cheveux automatisées
  • Les indications des microgreffes de cheveux manuelles ou automatiques
  • Cas cliniques des séniors.

Le Docteur Jean-Paul TIZIANO, fondateur des Laboratoires BIOTIC Phocea, a effectué une présentation sur la dermopigmentation en zones pileuses (cuir chevelu et sourcils), la trichosimulation. Le stand mis à dispostion de Biotic Phocea a permis des échanges très conviviaux entre collègues des différentes régions et CHU de France, de différents pays francophones et de différentes spécialités.

Biotic Phocea participe depuis longtemps à la diffusion de la technique de trichosimulation. Cette technique est encore méconnue mais constitue un très bon complément aux techniques existantes (greffes, …) et en maximise les effets esthétiques.

La trichosimulation est une excellente indication pour les personnes ayant des greffes capillaires car cela permet de gagner en densité en cachant la couleur claire du scalp. On peut aussi pigmenter les cicatrices des zones donneuses afin de camoufler le site de prélèvement.

Tout savoir sur la trichosimulation

Découvrez notre formation en Trichosimulation
photo conférence BIOTIC Phocea à la 15ème journée DE SABOURAUD