Du 19 au 21 mai dernier avait lieu le Paris Breast Rendez-vous à Paris. Il s’agit du 1er congrès international entièrement consacré à la chirurgie du sein organisé en France. De nombreux professionnels de renommée internationale s’y retrouvent et partagent ensemble leurs dernières avancées en matière de chirurgie reconstructrice, esthétique et oncologique du sein.

A cette occasion, les Laboratoires BIOTIC Phocea se sont associés à Rosina Fleury, spécialiste en dermopigmentation réparatrice et esthétique pour une conférence plénière consacrée à la reconstruction d’aréoles mammaires après un cancer du sein, au cours de laquelle Rosina Fleury a éxécuté une dermopigmentation en live.

Reconstruction d'aréoles mammaires, derpomigmentation réparatrice

Reconstruction d'aréoles mammaires, derpomigmentation réparatrice

Elle nous livre ici ses techniques et secrets !

  • J’utilise le dermographe BIOCEA® des Laboratoires BIOTIC Phocea et une aiguille 9 pointe peignes ; une 5 pointes faisceau pourrait également être utilisée pour ceux qui préfèrent des aiguilles rondes.
  • Après avoir dessiné l’aréole au crayon, la plus grande partie du travail réside dans le choix de la couleur.
  • Il est impératif de prendre le temps de trouver la bonne couleur, il faut compter en moyenne 4 à 7 pigments différents pour obtenir un résultat proche de la réalité.
  • Après avoir trouvé la bonne couleur, la pigmentation peut commencer, les techniques diffèrent d’un dermographe à l’autre, le but étant de se retrouver au final avec un pigment extrêmement bien réparti sur toute la surface de l’aréole avec les estompes et dégradés.
  • Dans certains cas le mamelon est reconstruit lors de la chirurgie, si tel est le cas, il suffira de le pigmenter de la même couleur que le sein sain. Si tel n’était pas le cas, un mamelon en trompe l’œil devra être pigmenté. Idéalement pour obtenir un très bon résultat, des finitions devront être apportées environ 1 mois plus tard.
  • Lors de la cicatrisation, une déperdition jusqu’à 30 % peut-être remarquée, c’est pour cela que des fintions s’imposent. Dans certains cas il n’est pas nécessaire de retoucher, car une seule séance suffit.
  • Vous pourrez voir ci-dessous le cas de cette patiente avant l’intervention, après pigmentation, à 1 mois et les finitions 1 mois plus tard
  • Tout de suite après l’intervention, le résultat est toujours beaucoup plus intense que ce que l’on veut obtenir.
  • Dans les 10 jours qui suivent l’aréole va s’éclaircir et c’est vraiment à 1 mois que l’on peut se rendre compte de la couleur.
  • En ce qui concerne ce cas vous pouvez voir qu’après 1 mois le réslutat est déjà bien, la couleur est très proche de celle de l’aréole gauche, juste un peu plus claire. La zone en dessous de la PAM qui est traversée par une cicatrice n’a pas très bien gardé le pigment. Ce genre de réaction est tout à fait fréquent sur un tissu cicatriciel.
  • C’est pour cela qu’un mois plus tard, vous pouvez voir sur la 4ème photo, que j’ai bien repigmenté partout en insistant un peu plus sur la zone où il y avait une déperdition et j’en ai profité pour terminer plus en détail le mamelon en trompe l’œil.
  • Un contrôle final s’impose à 1 mois et si tout est en ordre on ne touche plus le sein pour quelques années. Et si une petite retouche est nécessaire, il est préférable de la faire afin que la patiente soit tranquille le plus longtemps possible avec sa pigmentation. En moyenne la pigmentation dure 3-5 ans pour une aréole claire et 5-10 ans pour des aréoles foncées. A la suite de quoi des entretiens peuvent être faits si la patiente le souhaite.

Reconstruction d'aréoles mammaires, derpomigmentation réparatrice

Aréoles naturelles

Reconstruction d'aréoles mammaires, derpomigmentation réparatrice

Tout de suite après la 1ère intervention

Reconstruction d'aréoles mammaires, derpomigmentation réparatrice

Résultat 1 mois après la pigmentation.
On peut remarquer la cicatrice sous l’aréole qui a rejeté le pigment.
La couleur de l’aréole est très proche de la réalité, soit juste un peu trop claire.

Reconstruction d'aréoles mammaires, derpomigmentation réparatrice

La 2ème intervention permet d’effectuer les finitions et les derniers détails.
Normalement cette séance suffit pour ce cas.
J’ai réadapté légèrement la couleur soit un peu plus intense.

A propos de Rosina Fleury

La spécialiste reconnue en dermopigmentation réparatrice et esthétique à Lausanne en Suisse

Rosina_fleury_portraitElle a toujours eu une forte exaltation pour la peinture et le dessin dès sa plus tendre enfance. Elle a même exposé ses huiles sur toiles à plusieurs reprises. Comme son oreille attentive à l’égard des autres et son coup de crayon étaient ses deux passions, le métier de dermographe lui est tout simplement apparut comme une évidence, étant donné qu’il demande ces qualités.
C’est grâce à la formation qu’elle a suivie notamment au sein des Laboratoires BIOTIC Phocea qu’elle a pu se lancer dans la dermopigmentation réparatrice et en faire sa spécialité.
Cette artiste hors pair est aujourd’hui reconnue depuis 15 ans dans le domaine de la dermopigmentation esthétique et réparatrice autant bien en Suisse qu’à l’étranger.

Elle intervient à son cabinet lausannois ainsi que dans plusieurs hôpitaux et cabinets privés de chirurgie. Sa réputation n’est plus à faire. Bon nombre de patients viennent de l’étranger pour avoir recours à ses services. F, D, I, Singapour etc…
Elle est régulièrement appelée en tant qu’oratrice lors de congrès médicaux en Suisse et à l’étranger et citée pour des expertises en maquillage permanent. Le dernier en date était le Paris-Breast rendez-vous en mai dernier. Elle y a tenu une conférence plénière ainsi qu’une démonstration live de la repigmentation d’une aréole mammaire.

Elle a une très grande sensibilité pour la dermopigmentation réparatice et elle aime tout particulièrement l’approche psychologique qui est liée à ses actes afin de redonner toute leur féminité aux patientes durement éprouvées par un cancer du sein. Elle camoufle les vitiligos, les dyschromies de la peau, les cicatrices. Les patients brûlés, les personnes souffrant d’alopécie ou de fentes labiales ont également recours à ses services.

La pigmentation esthétique, soit le maquillage permanent, fait également partie de son quotidien.
Son savoir-faire et son expérience en dermopigmentation réparatrice et esthétique sont reconnus par les hôpitaux et les médecins ainsi que par ses patients depuis de nombreuses années déjà.
C’est avec beaucoup d’enthousiasme et de passion qu’elle y œuvre au quotidien !

Après 15 années passées dans son cabinet à l’Av. de la Gare à Lausanne, elle va déménager en octobre 2016 dans un nouveau cabinet en plein cœur de Lausanne. Elle pourra continuer à exercer son art qui est réservé exclusivement à la dermopigmentation réparatrice et esthétique et recevoir ses patients dans un magnifique cadre plus spacieux.
Si vous souhaitez de plus amples informations, surfez jusqu’à son site : www.maquillage-permanent.ch