Tout savoir sur le tatouage médical cutané


Sollicitée pour de nombreuses indications, la restructuration chromatique permet par exemple de redessiner l'aréole mammaire après le traitement d'un cancer du sein ou d'actes chirurgicaux pratiqués sur cette zone.
Cependant, son utilisation est loin de se limiter à cette indication : les personnes atteintes d'un vitiligo stabilisé, d'une cicatrice, les victimes de brûlures ou sujets de traitements chimiothérapie peuvent également profiter des bienfaits de cette technique. En effet, la dermopigmentation médicale corrige toute achromie cutanée et alopécie qu’elle soit médicale, chirurgicale ou séquelle de traumatisme. Les applications, multiples, ne cessent d'évoluer et dessinent les contours d'une nouvelle manière d'appréhender les traitements du derme.

La micro-pigmentation : déroulé technique et durée

Nécessitant un matériel stérile à usage unique, la dermopigmentation réparatrice aussi appelé tatouage médical, consiste à implanter des pigments stériles, minéraux et organiques, agréés dispositif médical CEIIb dans le derme à l’aide de l'aiguille d'un dermographe. Après l'application d'une crème anesthésiante facultative, la technique est quasiment indolore. Un mois plus tard, une seconde visite permettra de rectifier la teinte afin d'obtenir le résultat définitif.
Il est à noter qu'après chaque séance, appliquer de la glace ainsi qu'une crème apaisante et cicatrisante durant les premiers jours permettra de limiter l’irritation provoquée par le tatouage médical. Aussi, il sera nécessaire de préserver la zone traitée des agressions extérieures (soleil, produits cosmétiques, eau) afin de favoriser une cicatrisation optimale. Si toutes ces conditions sont respectées, ce tatouage médical durera de 3 à 5 ans et pourra être renouvelé à l'initiative de vos patients.

Produits associés >>