Nous vous en parlions dans notre B.News #4 du mois de novembre, le label COSMOS est entré en vigueur  et devenu obligatoire pour tout nouveau cosmétique bio ou naturel depuis le 1er janvier. Nous vous livrons ici notre éclairage sur les changements que ce nouveau label implique.

Un peu d’histoire

C’est en 2002 que les 5 principales organisations impliquées dans les référentiels en cosmétique biologique et naturelle, BDIH – COSMEBIO – Ecocert Greenlife – ICEA – Soil Association, ont commencé à réfléchir à l’harmonisation de leurs référentiels respectifs. En effet, ils couvraient à eux seuls 85% du marché mondial des cosmétiques certifiés, et il leur est apparu nécessaire d’offrir plus de transparence, de lisibilité et d’équité au Référentiel.

Ainsi en janvier 2010, après plusieurs années de concertations, de discussions et de consultations publiques, le nouveau référentiel harmonisé est approuvé par chaque organisation et officiellement publié. Quelques mois plus tard, en juin, l’association COSMOS-standard AISBL est créée afin de détenir, gérer et développer ce nouveau référentiel.

Depuis le 1er janvier 2017, pour tout nouveau produit cosmétique bio ou naturel, c’est le label Cosmos qui s’impose.

Pour les produits qui était déjà certifiés et qui répondent au nouveau référentiel, pas de grands changements, si ce n’est une nouvelle mention « Cosmos » sur l’étiquette. Mais pour ceux qui ne répondent pas aux nouveaux critères, une reformulation s’impose…

Lable bio COSMOS

Mais ces critères, quels sont-ils ?

Ce qui ne change pas :

  • 95 à 100 % d’ingrédients naturels
  • 95 à 100 % d’ingrédients bio sur les ingrédients végétaux
  • Maximum de 5 % d’ingrédients approuvés dans une liste restrictive

Les nouveautés :

  • La teneur en ingrédients bio sur le total des ingrédients augmente, passant de 10 à 20 %
  • La biodégradabilité : seuls les ingrédients biodégradables sont acceptés.

Ce que le label Cosmos interdit :

  • Pas de tests sur animaux.
  • Sans parfums ni colorants de synthèse
  • Exclusion totale des conservateurs de synthèse comme les parabens ou le phénoxyéthanol)
  • Sans pétrochimie (paraffine, silicone, PEG)
  • Sans OGM (organismes génétiquement modifiés)
  • Pas de traitements ionisants

Les cosmétiques BIOTIC Phocea deviendront-ils Cosmos ?

Les cosmétiques que nous avons formulés avant le 1er janvier conservent leur ancienne certification, sous le label Qualité France.

Certaines de nos formules répondant aux critères Cosmos, pourront faire l’objet d’une nouvelle certification, et nous pouvons, sur demande, reformuler certaines formules afin qu’elles répondent aux standard Cosmos.